Employeurs : Ils nous font confiance

Partager ses succès ! Tel était le maître mot du lancement d’EsatCo en Vendée le 11 octobre dernier. Lors d’un atelier, l’entreprise Sodebo a mis en avant ses réussites en matière de maintien des salariés en situation de handicap… Aidée par nos conseillers du service maintien de Cap Emploi

 

Priscille De Dreuzy, psychologue du travail chez Sodebo, revient sur plusieurs années de collaboration avec le service de Cap Emploi.

Pouvez-vous revenir sur la politique de votre entreprise en matière de handicap ?

Sodebo a lancé une politique importante en termes de santé au travail et mis en avant l’équilibre entre le travail, la santé et la famille. C’est une démarche globale.

Pour ça, nous avons souhaité articuler le maintien dans l’emploi des personnes handicapées autour de deux leviers axés sur la parole. D’abord, nous avons estimé qu’il fallait libérer la parole des personnes en situation de handicap dans le cadre d’un accompagnement individuel afin de prendre en charge leurs besoins réels. Le deuxième levier est la sensibilisation envers le plus grand nombre pour parler du handicap au sein de l’entreprise, dédramatiser ce mot et lever les tabous en ramenant de la simplicité et de la spontanéité. Cela passe par la mise en place d’une communication interne importante sur le sujet et l’implication de tous.

Et de quelle manière Cap Emploi vous a-t-il aidé ?

Pour développer le mieux être au travail et maintenir les personnes en situation de handicap dans leur poste, l’entreprise a pris conscience qu’il était vraiment constructif de faire intervenir avec des experts externes – des personnes dont le métier a pour but de protéger la santé et qui peuvent répondre aux demandes des salariés de différentes façons, par exemple avec des aménagements de poste, dans des projets de reconversion ou pour une meilleure compréhension des maladies psychologiques.

Depuis plusieurs années que nous travaillons avec Cap Emploi, les experts de cette structure ont pris en charge de plus en plus de situations. De une à deux par an au début de notre collaboration, nous sommes passés à 15/20 situations. Les conseillers du Cap Emploi peuvent être consultés pour donner un avis ou des conseils personnalisés et objectifs, effectuer des visites de poste ou faire des essais ergonomiques avec des salariés.

Le Cap Emploi a également participé à notre communication interne, ce qui a été très apprécié par l’ensemble des 2300 salariés qui constatent qu’ils peuvent bénéficier d’un interlocuteur neutre pour les accompagner individuellement.