Pendant la SEEPH : Atelier création d’entreprise

La Création d’activité, une thématique abordée dans le cadre de la SEEPH.

Le 20 novembre, un atelier issu d’une réflexion commune entre Cap Emploi et Pôle Emploi, a eu lieu avec l’intervention de la BGE.

Les aides à la création d’entreprises ont été présentées par des conseillers Pôle Emploi. L’intervention a été complétée par Vincent FORTINEAU – expert BGE – avec une présentation des aides spécifiques aux travailleurs handicapés.

    Christelle METIVIER, chargée de mission accompagnement vers l’emploi à Cap emploi 85 , nous présente l’atelier:

  • comment est né cet atelier?

La création d’activité est un des leviers pour le retour en emploi des personnes en situation de handicap. Ce peut être un moyen d’aller vers une activité et un rythme qui seront adaptés aux contraintes de santé de la personne. C’est un projet qui se construit sur le long terme et qui nécessite d’être sécurisé pour devenir pérenne.

  • l’ intérêt de cet atelier pour les bénéficiaires ?

Le demandeur d’emploi doit avant tout être acteur de son projet. Pour le mener à bien, il doit avoir identifié, et s’être approprié, les étapes et les outils nécessaire à la création d’activité. L’objectif de ce temps d’échange est de lui permettre de mieux appréhender son projet et le rôle des différents acteurs qu’il pourra solliciter.

Le partenariat entre Cap emploi, Pôle Emploi et BGE Vendée, permet de proposer un parcours qui va être adapté au besoin du demandeur d’emploi.

 

Vincent FORTINEAU, expert BGE Vendée nous donne son avis sur l’intérêt de cet atelier:

La démarche de création d’une entreprise n’est pas simple et il est donc plutôt conseillé de se faire accompagner. Cependant il existe de nombreuses structures et il est parfois difficile de savoir ce qu’elles proposent, à quelles étapes elles interviennent … .

L’atelier a donc pour intérêt premier de bien comprendre ce que propose Pôle emploi qui intervient plutôt sur l’émergence et ce que propose BGE qui va intervenir sur l’étude du projet et sa structuration.

L’intervention permet également de présenter les possibilités qu’offre l’AGEFIPH pour les créateurs d’entreprise étant reconnus travailleurs handicapés que ce soit à travers la subvention ou la micro-assurance.

Il est essentiel que les porteurs comprennent bien leur rôle dans l’étude du projet. Si nous accompagnons les porteurs dans l’étude et la structuration, nous ne ferons pas l’étude à leur place. L’atelier permet donc de bien appréhender le travail qu’ils vont avoir à réaliser et de comprendre comment nous allons pouvoir les aider dans leurs démarches. Il s’agit pour eux de se mettre dans une posture d’étude.

L’intérêt est également de pouvoir mieux qualifier la première prise de contact avec BGE et d’éviter au porteur de projet plusieurs allers-retours qui sont synonymes de perte de temps.