Employeurs: Recrutement et intégration !

Tiphaine FORTIN, chargée de mission handicap Recrutement et Intégration 

nous parle du service Recrutement de Cap emploi.

 

Nos chargés de mission handicap vous accompagnent dans vos projets de recrutement de nouveaux salariés en situation de handicap… mais pas seulement !

Vous avez déjà repéré ou embauché un candidat ? Vous avez des questions ? Vous avez identifié des besoins ?

Cap emploi peut être présent dans la phase d’intégration, pour vous conseiller sur les aides et mesures existantes si la situation le nécessite et mettre en œuvre les aménagements nécessaires.

 

FOCUS sur notre intervention dans la phase d’intégration

Dans une entreprise de BTP, le référent handicap du groupe a repéré un besoin d’aménagement pour un salarié en situation de handicap recruté par l’entreprise.

Le salarié est amputé d’une jambe. Une partie des véhicules de l’entreprise est tout à fait adaptée (boîte automatique et commandes au volant). Cependant, le positionnement des pédales de l’un des engins n’est pas approprié, le salarié ne peut pas y accéder.

Cap emploi, intervenu à la demande du référent handicap,

  • A coordonné les échanges entreprise/médecin du travail et salarié, et organisé une visite de poste qui a débouché sur une proposition d’aménagement,
  • A constitué la demande d’aide financière à l’AGEFIPH.

 

Aménagement réalisé : déplacement de la pédale de frein pour qu’elle soit accessible par son pied valide.

 

FOCUS sur notre intervention dans la phase de recrutement et d’intégration

Un salon de coiffure a accueilli un jeune sourd pendant ses stages dans le cadre de son BP coiffure.

« Le courant est bien  passé» et  une embauche en CDI temps partiel est envisagé.

Très bon techniquement, son handicap entraînait par contre des difficultés pour la compréhension des demandes et souhaits des clients. Une collègue intervenait en doublon pour pallier à cette problématique pendant ses stages.

Pour pouvoir mettre en place le contrat, l’employeur a eu besoin d’aide et a sollicité Cap Emploi qui

  • A fait le lien avec la médecine du travail,
  • A mis en place une « aide à l’accueil et à l’intégration », pour pallier à l’impact financier du doublon et prendre le temps d’évaluer la situation,
  • Et, en coordination avec le médecin du travail, a sollicité l’appui d’un prestataire expert sur la déficience auditive (prestation financée par l’Agefiph).

 

Compensations mises en place :

  • Acquisition, par l’employeur, d’une tablette avec une application professionnelle pour faciliter les échanges avec les clients,
  • Maintien de l’appui d’un autre salarié sur la communication avec les clients, aménagement horaire afin qu’il ne fasse pas seul les ouvertures et fermetures,
  • Mobilisation d’une RLH (Reconnaissance de la Lourdeur du Handicap) afin d’apporter un appui financier plus durable au salon,
  • Orientation de la personne vers un orthophoniste pour développer l’acquisition orale du vocabulaire professionnel.

 

Aujourd’hui son temps de travail a été augmenté, et Cap Emploi les accompagne pour faire réévaluer la RLH.